Interactions

13/08/2020 à 08h33
par shurty26
très bon joueur de foot
Lire le message
12/08/2020 à 17h44
par gerardusbco
le but des sénégalais est assez heureux et le tir de trezeguet sur la transversale aurait pu changer les choses
Lire le message
08/08/2020 à 00h25
par Fuzakae
Lyon qui élimine la Juve et qui sort CR7, ça rappelle l'époque où l'OL l'avait sorti quand il était au Real, il a pas beaucoup de chance face à Lyon lol, en tout cas, il ne pouvait pas tout faire ce soir, dommage pour CR7 mais content pour l'OL, bravo :) EDIT : Je cite le commentaire de Nederland sur So Foot qui fait moins fouilli que le mien tout en disant la même chose lol : Ironie du sort pour Cristiano Ronaldo, il fallait remonter à 2010 (!) pour le voir éliminer dès les 8èmes de finale en Ligue des Champions. C'était déjà contre les Lyonnais où il avait également marqué au retour à Santiago Bernabeu.
Dernière modification par Fuzakae (08/08/2020 à 00h33)
Lire le message
31/07/2020 à 09h17
par PAULOM
Magnifique reportage, à voir absolument !
Lire le message
29/07/2020 à 19h09
par Kreelin
Cette finale de la Coupe de France restera dans les annales à plusieurs titres. Premièrement par son interruption de jeu de 72 minutes et de la confusion autour de la reprise du match. Deuxièmement par la victoire du PSG qui a mis à l'hégémonie lyonnaise grâce à Katoto. Troisièmement avec la dernière rencontre officielle d'Abily, Boulleau et Petit toutes finalement restées sur le banc. Quatrièmement avec un but refusé en toute fin de match et des débuts d'échauffourées sur le terrain. Enfin, le record d'affluence pour une finale féminine et ses 12 480 spectateurs au stade de la Meinau.

Vainqueur consécutivement d'un 12e championnat, d'une 3e Ligue des Champions, Lyon s'attaquait à une 7e Coupe de France d'affilée et Reynald Pedros alignait à deux joueuses près le onze de la finale remportée face à Wolfsbourg. Seules Buchanan remplaçait Mbock, et Peyraud-Magnin succédait à Bouhaddi blessée et opérée lundi. Du côté parisien, Lair en partenance pour Niort et en arrêt maladie, c'est Mendy qui était l'entraîneur avec un onze sans surprise et en présence de Formiga, incertaine depuis dimanche.


Sur le terrain, comme elles avaient sur le faire en championnat il y a deux semaines (0-0), les Parisiennes proposaient un solide bloc défensif surlequel les Lyonnaises allaient buter. Endler bloquait les rares ballons qui arrivaient jusqu'à elle. Son homologue n'allait pas avoir eu à jouer une action qu'elle s'inclinait sur un exploit personnel de Katoto (1-0, 16').

Les Lyonnaises n'arrivaient pas à se montrer en dangereuses et si Henry après un bon travail de Van de Sanden à droite arrivait à placer une frappe cadrée, Endler se couche bien sur sa gauche (37e). Henry avertie quelques minutes plus tard au terme d'une première période à oublier pour Lyon. À l'issue du match, Henry était très frustrée : « C'est un scénario assez catastrophique dans tous les sens du terme. On ne cherche pas d'excuses, on n'a pas été à la hauteur de ce soir. En première mi-temps, on n'y était pas que ce soit dans les duels, tactiquement, techniquement. »


22h18, l'orage gronde au dessus de la Meinau. L'arbitre Florence Guillemin prenait alors la décision d'interrompre le match. 45 minutes d'attente débutait alors, pendant lesquelles les officiels étudiaient différents cas de figure dont le report de la rencontre qui serait alors à rejouer intégralement et sur un score de 0-0. La difficulté, trouver une date, seul samedi prochain semblait idéal car une période FIFA débute dès lundi prochain avec l'absence des joueuses étrangères.

Malgré les apparences, un terrain gorgé d'eau, l'arbitre prononçait la reprise du match au-delà même des 45 minutes règlementaires. S'en suivait, une période de confusion avec des Parisiennes qui revenaient s'échauffer, et le camp lyonnais avec les dirigeants qui ne voulaient pas reprendre pour la sécurité des joueuses et l'application du règlement. Finalement, Wendie Renard et ses partenaires revenaient , la capitaine déclarant : « On montre qu'on est des grandes, on n'est pas des petites, on va revenir, même si les 45 minutes règlementaires sont passées. »


Le match reprenait mais les conditions n'étaient pas propices au football. Appuis difficiles, ballon ralenti ou trajectoire fusante, les Lyonnaises avaient alors une mission impossible pour revenir à la marque. Marozsan arrivait bien à déclencher une belle frappe de 25 m (70'), et Van de Sanden avait aussi l'occasion mais Endler sortait la parade décisive (90'). Pour le PSG, Katoto allait de nouveau inquiéter la défense lyonnaise mais le dos de Buchanan contrait le ballon (83').

Survenait enfin un dernier fait de match. Suite à un corner de Marozsan, le ballon était prolongé de la tête par Mbock sur Hegerberg qui concluait d'un coup de boule au second poteau (90+3'). Le but semblait valable mais l'arbitre le refusait sifflant une faute sur Endler alors que c'est l'une de ses partenaires qui l'avait bousculée.

Le PSG décrochait finalement son trophée grâce à sa pépite Katoto et pouvait inscrire une deuxième ligne à son palmarès. Côté lyonnais, le dernier mot de Wendie Renard en disait long : « On a été volées (...) Au moins, on peut se regarder dans une glace. »
Lire le message
29/07/2020 à 17h42
par Fuzakae
Le parcours et la victoire de l'OM en images : https://facebook.com/story.php?story_fbid=260735541671710id=76283417065
Dernière modification par Fuzakae (29/07/2020 à 18h10)
Lire le message
28/07/2020 à 07h50
par Paolo92
Dans la voix du nord : Décès
27/07/202081 partages Partager Twitter
Jean Boin, capitaine du Sporting-club d’Hazebrouck dans les années soixante-dix, est mort samedi des suites d’un problème cardiaque.
Lire le message
27/07/2020 à 03h40
par shurty26
très bon joueur
Lire le message
23/07/2020 à 00h54
par marco49
Ce n'est pas un buteur mais un arrière gauche
Lire le message
20/07/2020 à 14h19
par limperatore64
Vu sur le reportage Arte, du coup, je vais le suivre !
Lire le message
Retour en haut