Le seul championnat européen à jouer en cette période de confinement quasi généralisé

A la découverte du championnat biélorusse

07/04/2020 à 23h00

Souvent relégué comme championnat de seconde zone, le championnat biélorusse a des qualités à faire valoir.

A la découverte du championnat biélorusse
En matière de records, la France a le PSG de l'ère qatari. Le Bélarus a le BATE Borisov. Club majeur depuis l'indépendance du pays et la création du championnat local en 1992, il a remporté plus de la moitié des éditions disputées, soit 15 sur 29. Entre 2006 et 2018, il a même régné sans rien laisser à ses adversaires. La série s'est pourtant achevée en 2019, avec le titre remporté par le Dinamo Minsk, l'autre grand club de la région, 7 fois champion et 9 fois dauphin.

Le BATE Borisov, champion du pays


Même s'il n'a pas remporté le titre en 2019, le BATE représente le fer de lance du Bélarus. Sur la scène européenne, c'est le seul club du pays à avoir disputé la Ligue des Champions (à 5 reprises). Parmi ses faits d'armes, il s'est offert le scalp du Bayern Munich et de Lille (2012), de l'AS Rome (2015) ou d'Arsenal (2019). Le club a lancé des joueurs comme Alexander Hleb, qui vient tout juste de prendre sa retraite après 20 ans d'activité. Avec 82 sélections nationales, une Ligue des Champions remportée (2009), l'ancien joueur d'Arsenal ou de Barcelone représente sans doute le meilleur joueur de l'histoire du Bélarus. L'ancien joueur de Milan ou Parme, Vitali Kutuzov, a également débuté dans les rangs du BATE. Aujourd'hui, le club de Borisov compte encore 17 internationaux A, dont 4 étrangers, preuve de sa puissance. Plus surprenant, on y trouve également un Français inconnu dans l'Hexagone, Hervaine Moukam, formé au FC Metz et passé notamment par la D1 grecque. Il fait partie des 7 tricolores ayant joué dans le championnat biélorusse, le plus connu étant Franck Dja Djédjé, passé par le PSG, Grenoble ou Nice.

Des stars oubliées


Du côté du champion sortant, le Dinamo Brest, on retrouve d'autres noms connus du grand public : Sergey Krivets, passé par le FC Metz, ou Artem Milevskyy, l'international ukrainien. A 34 ans, Igor Stasevich, du BATE, possède toujours un excellent pied droit. Il était le meilleur passeur décisif du championnat en 2019 (11 passes). Autre star de l'équipe nationale, Stanislav Dragun, lui aussi à Borisov, fait partie des tout meilleurs joueurs du championnat. Il avait marqué 14 buts en 2019. Du côté des footballeurs étrangers, le Guinéen Momo Yansane s'était particulièrement mis en évidence en 2019, avec son club d'Isloch. Il avait marqué 11 buts pour 4 passes décisives. International des moins de 20 ans, il était passé par le Maroc (FUS Rabat). Le Libérien David Tweh (Energetik), 21 ans, découvre l'Europe depuis la saison dernière. Il n'a pas eu besoin d'une période d'adaptation, en réussissant 5 buts et 7 passes décisives avec son nouveau club.
tags Vysshaya Liga
Retour en haut