Vous avez visité 17 page(s) aujourd'hui. Il vous reste 33 page(s) à voir en tant que visiteur libre. Si vous souhaitez accéder à plus de pages aujourd'hui, vous pouvez vous inscrire gratuitement.

Liverpool version Klopp : meilleure équipe de l’histoire des Reds ?

par Nathanaël ajavon
04/11/2021 à 13h00

Invaincu depuis 25 matchs, Liverpool a retrouvé sa forme après un creux en début d’année. Evoluant sur les mêmes principes depuis 2016, le club est revenu sur le devant de la scène. Où se situe cette équipe dans l’histoire de Liverpool ?

Liverpool version Klopp : meilleure équipe de l’histoire des Reds ?
intertitre]Les records
Arrivé sur le banc des Reds le 8 octobre 2015, Jurgen Klopp a bâti l’équipe en fonction du système qu’il voulait mettre en place. Il lui aura fallu près d’une saison et demie pour définitivement lancer sa machine.

Pressing constant, projection des milieux, utilisation des côtés par des latéraux offensifs permettant aux ailiers de rentrer à l’intérieur du jeu. Une philosophie en 4-3-3 ambitieuse, efficace mais surtout épuisante pour les joueurs. D'aucuns pouvaient penser qu’un tel système ne durerait pas car trop éprouvant pour les acteurs, mais le technicien allemand domine le football anglais et européen depuis 4 ans.

En Premier League, Liverpool a réalisé les deux meilleures saisons de son histoire sous le commandement de Jurgen Klopp. Lors de l’exercice 2018/2019, les Reds ont inscrit 97 points en 38 journées. 30 victoires, 7 matchs nuls et une seule défaite, face à Manchester City, qui a probablement coûté le titre à Klopp et ses hommes. Il s’agit du plus grand nombre de points pour une équipe qui ne termine pas championne. Une saison exceptionnelle au cours de laquelle Sadio Sané et Mohamed Salah ont terminé meilleurs buteurs du championnat ex-aequo avec Aubameyang, tous les trois ayant inscrit 22 buts.

La saison suivante, les Reds battent leur propre record en inscrivant 99 points, à une unité de Manchester City en 2018 (100 points, record en PL). 32 victoires (record avec Man City), 3 nuls, 3 défaites et un titre de champion à la clé, la saison la plus aboutie dans l’histoire du club en championnat, malgré le contexte Covid.

D’autres records ont été battus durant ces deux saisons comme le nombre de victoires consécutives à domicile en Premier League (24, entre février 2019 et juillet 2020), la plus longue série de victoire sur un exercice (18), ou le plus grand nombre de succès à domicile sur une saison (18, 2028/2019).

Si ce Liverpool version Jurgen Klopp détient de nombreux records en championnat, il y a un domaine où il reste inférieur à celui de Kenny Dalglish. Lors de son premier passage sur le banc des Reds entre 1985 et 1991, l’entraîneur écossais (et joueur du club) a détenu 60,9% de victoire en 307 matchs contre 59,9% en 334 rencontres pour Klopp. Des statistiques équilibrées entre les deux techniciens qui pourraient nous faire croire que les bilans seraient similaires mais Liverpool n’est jamais descendu en dessous de la 2e place sous Kenny Dalglish.

Le palmarès


Jurgen Klopp est à l’origine de l’une des plus grosses performances de l’histoire de Liverpool et du football anglais. En 2020, 30 ans après Kenny Dalglish, le club du nord de l’Angleterre remporte le championnat, son 19e. Neuf entraîneurs se sont succédés pour ce titre, en vain. Jurgen Klopp sera toujours vu comme celui qui a gagné le titre « 30 ans plus tard », une éternité pour les supporters du club. Une PL, mais aussi une Ligue des Champions 2019 remportée avec ce come-back fou face au FC Barcelone à Anfield, en demi-finale retour. Une Super coupe et une Coupe du monde des clubs, voici le palmarès de Liverpool depuis l’arrivée de l’ancien coach de Mayence. Il faut ajouter à cela les deux finales perdues en Ligue Europa en 2016 et en Ligue des Champions en 2018. Seul Robert Paisley a disputé plus de finales de coupes d’Europe (4), que Jurgen Klopp.

Même si Liverpool a remporté 6 fois la Ligue des Champions et le championnat à 19 reprises, tous les titres n’ont pas la même saveur, à l’instar de la Premier League de 2020. Il en est de même pour la coupe aux grandes oreilles gagnée par le club et Rafael Benitez en 2005. Une finale d’anthologie, nous faisant oublier la mauvaise saison des Reds en Angleterre, 5e du championnat. Une performance sur la scène européenne qui marque à vie l’histoire de Liverpool mais également du football.

Les individualités


Sur ses périodes dorées, Liverpool a connu des joueurs ayant marqué l’histoire du club et du football. De par les récents événements, la « génération Klopp » aura toujours une place particulière. Sa triplette offensive Salah-Mané-Firmino aura été l’une des meilleures attaques de la dernière décennie. Les trois attaquants ont disputé 183 matchs ensemble. Parmi toutes ces rencontres, 15 d’entres elles ont vu les trois protagonistes trouver le chemin des filets (60 buts sur ces 15 matchs). Une 4e place au Ballon d’Or pour l’international sénégalais en 2019, une 6e pour le Pharaon en 2018 et une 5e en 2019, les deux ailiers africains rentrent dans le panthéon des gloires de Liverpool.

Si l’on reste sur le lien entre Liverpool et le Ballon d’Or, le nom de Michael Owen ressort en premier lieu. Seul et unique lauréat de Liverpool, l’attaquant des Reds, âgé de 22 ans est élu meilleur joueur du monde en 2001 (2e plus jeune Ballon d’Or de l’histoire, derrière Ronaldo). Vainqueur de la FA Cup, de la League Cup, du Community Shield, de la Ligue Europa et de la Super Coupe cette année, il est également l’auteur de 37 buts en 57 matchs.

Kenny Dalglish a eu le privilège d’être un grand entraîneur mais également un grand joueur de Liverpool. L’Écossais a passé 13 saisons au club, dont 8 en tant que joueur (1977-1985) et 6 avec le rôle d’entraineur-joueur (1985-1991). 515 matchs disputé,  175 buts inscrits. Il a remporté tous les trophées avec le club.

L’un des coéquipier de Kenny Dalglish est également dans l’histoire de Liverpool, Ian Rush. Le Gallois est le meilleur buteur de l’histoire des Reds. 360 réalisations en 660 matchs, sur ses deux passages au club.

L’homme qui symbolise Liverpool aurait pu évoluer avec Jurgen Klopp s’il était resté une année supplémentaire mais il a préféré partir après 17 saisons de bons et loyaux services : Steven Gerrard. Milieu de terrain mythique de Liverpool dans les années 2000 ayant tout connu avec son club formateur avec lequel il a disputé 710 matchs. Comme un signe du Destin, Steve G aura tout gagné avec Liverpool excepté la Premier League. Le manager arrivé quelques mois après son départ y parviendra quelques temps après.

Le Liverpool de Jurgen Klopp n’est pas le plus dominateur de l’histoire des Reds si l’on regarde la période Dalglish ou Paisley. Néanmoins, le contexte et la pression vécue par le technicien allemand qui avait pour mission de rendre au club ses lettres de noblesse, étaient complexes. L’ex-coach de Dortmund a su batailler, briser des records et remporter des titres grâce à la force de son collectif composé de quelques grands joueurs mais aussi de quelques individualités moins fortes mais primordiales au fonctionnement de ce système. Remporter une Premier League attendue depuis 3 décennies, face à une concurrence folle et gagner la 6e Ligue des Champions de l’histoire du club avec Salah, Sané, Henderson, Firmino mais aussi Origi, Shaqiri, Milner, Wijnaldum et Matip témoignent d’une puissance collective peu vue auparavant.

Aujourd’hui, les Reds détiennent la meilleure série de matchs sans défaite de leur histoire. 25 rencontres sans perdre depuis le 6 avril 2021. 18 victoires, 5 nuls sur deux saisons, probablement en route pour briser de nouveaux records.
tags Liverpool, Premier League, Ligue des Champions, Klopp, Dalglish, Paisley, Salah, Mané, Firmino, Gerrad, Owen

Commentaires

Connectez-vous pour ajouter votre commentaire
Retour en haut